Accident de moto en Floride : poursuite judiciaire au Québec entre Snowbirds

Accident de moto en Floride : poursuite judiciaire au Québec entre Snowbirds

Il y a certes beaucoup de Canadiens à Hollywood en Floride, mais de là à ce que ça se termine en accident entre Québécois, c’est plutôt rare. C’est pourtant ce qui s’est produit en janvier 2011.

Deux ans et demi plus tard, en octobre 2013, le couple qui s’était fait accrocher – Michelle Deschênes-Pilon (de Louiseville, en Mauricie) qui était à l’arrière de la moto conduite par son mari Michel Pilon avaient – avait décidé de poursuivre devant la justice floridienne Jacques McCarthy, un habitant de Saguenay qui les avait légèrement accroché, mais suffisamment pour faire perdre le contrôle de sa moto à Michel Pilon. Dans la chute, sa femme Michelle avait «subi une hémorragie au niveau des méninges, une lésion cérébrale, des fractures au visage, une amnésie post-traumatique, une perte de mémoire, des troubles du langage verbal et un déficit de récupération de mémoire» qui, selon leurs témoignages, ne se sont pas arrangés. Le couple souhaite donc une « compensation pour les dommages subis dans l’accident« . Mais le défenseur avait demandé en portière instance, puis en appel, le transfert du dossier à la justice québécoise, ce qui lui a été octroyé. Le couple victime de la chute vient donc, cinq ans après, de demander réparation devant la juridiction canadienne.

Ils demandent 511 074 $US de dédommagements. 30 000$ pour lui en dédommagement moral, mais surtout pour elle :  200 000 $US pour les dommages moraux et physiques ; 150 000 $US en dommages psychologiques, 50 000 $US pour les dommages esthétiques et 60 574 $US en frais médicaux. Ils demandent ainsi à la Cour d’accepter leur demande introductive d’instance, mais aussi d’appliquer «le droit de Floride et de nommer un jury civil pour le procès sur les dommages». Pour le coup, quand le droit américain s’applique… les chiffres donnent le vertige !

Que faire en cas d’accident en Floride ?

 

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !