Visiter l’île sauvage de La Désirade, aux Antilles Françaises

Visiter l’île sauvage de La Désirade, aux Antilles Françaises
Jacques Cimetier

Par Jacques Cimetier (pdt de Go-2 Vacations et Galaxy.)

Cette île des Antilles, située à 45mn de ferry de la Guadeloupe, a une particularité : elle forme un rectangle (de 11km sur 2). Elle n’est donc pas la plus grande des Antilles, mais Christophe Colomb ne l’a tout de même pas manqué : elle fut la première qu’il découvrit lors de son deuxième voyage, en 1493.

Photo ci-dessus : Plage à La Désirade (crédit photo : Luca Moglia / (CC BY-NC-ND 2.0)

Le « rectangle » de calcaire est recouvert d’une végétation sauvage, propre aux climats arides, car toute l’eau s’en va dans les vallées qui sont pour leur part plus luxuriantes. La Désirade ne fut – pour cette raison – pas marquée par l’agriculture, comme ses sœurs voisines, ni, en conséquence, par l’esclavage qui dans la région accompagnait cette activité. Elle a tout de même vécu durant des siècles l’histoire des parias, de ceux qui voulaient se cacher (ou qu’on voulait cacher) : les corsaires tout d’abord, puis les lépreux à partir du début 18ème (on peut toujours visiter les ruines de la léproserie de Baie-Mahault), des nobles durant la révolution française, et des délinquants qui y étaient exilés ! Mais s’il est une constante dans l’activité locale des 1500 habitants, c’est bien celle des pêcheurs, toujours présents.

Enfin, La Désirade est devenue une destination touristique complémentaire de la Guadeloupe, prisée pour son calme, ses paysages sauvages, et une authenticité conservée. Il n’y a qu’une seule route que plusieurs guides vous proposent de vous faire découvrir, mais que vous pouvez aussi emprunter en louant un scooter, et ainsi sillonner entre les plages de Grande-Anse, du Souffleur et de Baie-Mahault, en slalommant entre les iguanes ! Si vous aimez les bars et discothèques… n’allez surtout pas à La Désirade ! Sinon : prenez le ferry à St François.

L'embarcadère de Beauséjour à La Désirade

L’embarcadère de Beauséjour à La Désirade (crédit : Grook Da Oger / GFDL)

Les îles de la Petite Terre

Les îles de la Petite Terre

Les îles de la Petite Terre (© Droits réservés / Les iles de Guadeloupe Comité du Tourisme)

Last but not least, les deux « îles de la Petite Terre » font partie de La Désirade, même si elles sont à équidistance avec la Guadeloupe. Ces deux îles ne sont habitées que par des animaux : une dizaine de milliers d’iguanes antillais, des tortues innombrables, des oiseaux et poissons de toutes les couleurs, le tout dans une végétation à couper le souffle. Le tout est englobé dans une réserve naturelle, avec un musée dédié à l’intérieur du vieux « phare du bout du monde », sur la Terre-de-Bas.

En revanche il n’est pas autorisé de débarquer sur la Terre-de-Haut, entièrement privatisée par les animaux ! La raison principale pour laquelle un grand nombre de touristes se rendent en mini-croisière à Petite-Terre, c’est donc la nature, et en particulier les eaux translucides et magnifiques du lagon qui sépare les deux îles, idéal pour la plongée et le snorkelling. Je ne sais pas pour vous, mais moi, quand j’y suis… j’ai envie d’y planter ma cabane et d’y rester !

En tout cas je vous y emmène au départ de la Floride quand vous voulez : nous organisons régulièrement des séjours à la Guadeloupe et dans ses îles !

Jacques CIMETIER

www.go2vacationsflorida.com

Mes autres articles :

Visiter la Guadeloupe

Toutes les Antilles françaises

Les BaléaresLa Nouvelle Orléans, Las Vegas, Panama, Haïti

 

 

 


 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !