Miami : l’agriculture a un coup de blues

Miami : l’agriculture a un coup de blues

A mesure que la population progresse dans le sud de la Floride… il y a de moins en moins de plantations de fruits et légumes pour les nourrir. Le journal Miami Herald révèle qu’en 20 ans Miami-Dade County a perdu 45% de ses terres cultivées, et 18% de sa production de fruits et noix.

Pas terrible pour la terre de l’orange. Même si ça fait bien longtemps que les agrumes ont disparu du sud de la Floride, néanmoins la ville de Homestead et le Redland comprennent de merveilleuses fermes cultivant des produits de qualité. Mais la concurrence internationale, depuis le pacte commercial NAFTA avec de 1993 (qui instaura le marché libre avec le Canada et le Mexique) n’aura pas été profitable aux planteurs de la Magic City.

www.miamiherald.com/news/business/biz-monday/article144747624.html

 

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !