Sénatoriales : Les Français de l’Etranger de nouveau appelés à voter en septembre

Sénatoriales : Les Français de l’Etranger de nouveau appelés à voter en septembre

Mais aux Etats-Unis il n’y aura que 37 électeurs, car seuls les « grands électeurs » ont le droit de voter pour les élections Sénatoriales. La moitié du Sénat français sera ainsi renouvelé le 24 septembre, dont six des douze sénateurs des Français de l’étranger. Pour mémoire, les sortants sont :

Hélène Conway - Mouret

Hélène Conway-Mouret

– Hélène Conway-Mouret (PS)

– Jean-Yves Leconte (PS)

– Louis Duvernois (LR)

– Joëlle Garriaud-Maylam (LR)

– Christiane Kammermann (LR)

– Jean-Pierre Cantegrit (LR)

Les « grands électeurs » pour les Français de l’étranger sont : les conseillers consulaires, les conseillers à l’AFE et les délégués consulaires.

Philippe Grangeon

Philippe Grangeon

DU REMUE-MENAGE A GAUCHE…

Pas d’élection française sans gros remue-ménage ! Si l’élection des sénateurs PS et LR était facilement assurée, ça c’était… avant. Avant Macron, bien évidemment. Le ras-de-marée « En Marche » lors des élections présidentielles et législatives impliquent un futur score assez sérieux pour les candidats de ce nouveau parti, qui seront (pour la circonscription « étranger ») menés par Philippe Grangeon, l’un des fondateurs d’En Marche, et proche du président Macron. Néanmoins, les « grands électeurs » ayant tous été élus avant la vague macroniste, le Parti Socialiste et Les Républicains ne sombreront pas lors de la Sénatoriale. Mais ils auront bien des difficultés. Le PS (Hélène Conway-Mouret et Jean-Yves Leconte) va tanguer fort sous les coups d’En Marche.

…ET DES ETINCELLES A DROITE

Joëlle Garriaud Maylam

Joëlle Garriaud Maylam

Pour sa part, la droite part en ordre divisé, avec cinq listes annoncées ! Du côté « officiel », c’est la sénatrice sortante Joëlle Garriaud-Maylam qui conduit la liste Les Républicains (suivie en 2ème position par Olivier Piton, avocat à Washington DC). Mais le sénateur LR sortant Louis Duvernois (sénateur depuis 16 ans) n’a cette fois pas été mis sur la liste. Il  a assuré durant l’été qu’il allait bien conduire sa propre liste concurrente, avec l’ex-porte parole de Fillon pour les Etats-Unis – le Floridien Jacques Brion – en 3ème position sur la liste. Pour compliquer le tout, Ronan Le Gleut (LR, résidant en Allemagne) est aussi candidat de la droite. Il avait remporté en mars (devant Joëlle Garriaud-Maylam) une primaire organisée par le groupe « Alliance de la Droite, du Centre et des Indépendants » de l’AFE (Assemblée des Français de l’Étranger). Cette primaire n’était que consultative, mais apparemment pas pour Ronan Le Gleut qui a composée une liste avec 6 autres présidents locaux de l’UFE (Union des Français de l’Etranger).

Louis Duvernois

Louis Duvernois

L’homme d’affaires Jean-Pierre Bansard (sans étiquette, mais qui n’a pas la réputation d’être de gauche) conduira aussi une liste, et ce pour la 3ème fois. En 2014 il ne lui avait manqué qu’une voix pour être élu !

Enfin, George-Francis Seingry (fondateur des éditions Delta, et résidant à Bruxelles) a indiqué également sur sa page Facebook qu’il conduira une liste « Rassemblement des Indépendants de l’Etranger ».

Ces tiraillements au sein des Républicains viennent entre autres de répliques sismiques consécutives aux élections présidentielles et législatives. Certains avaient fait campagne pour François Fillon lors la Présidentielle, alors que d’autres (derrière le député Frédéric Lefebvre pour le cas des Etats-Unis/Canada), ne s’étaient guère mouillés. En conséquence, beaucoup de militants de droite avaient ensuite refusé de faire campagne pour Lefebvre, et certains ont même voté contre lui.

Jean-Pierre Bansard

Jean-Pierre Bansard

PRONOSTIC :

En conséquence de ces nombreuses listes, il se pourrait que la liste En Marche, le PS, Louis Duvernois et Jean-Pierre Bansard emportent chacun un élu, et que Les Républicains (canal officiel) en conservent deux. Mais, lors des Sénatoriales, il y a toujours des surprises !

En Floride, le conseiller consulaire Xavier Capdevielle soutient pour sa part Joëlle Garriaud-Maylam.

Miami : Jacques Brion (L.R) candidat aux élections Sénatoriales

 



Related Articles

1 comment

Write a comment

    Write a Comment

    Laisser un commentaire

    Nous avons besoin d’amourrrrr !

    Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

    Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !