L’arnaque du mois : acheter des followers (fans) et des likes sur Facebook

L’arnaque du mois : acheter des followers (fans) et des likes sur Facebook

Beaucoup d’arnaques aux Etats-Unis, y compris dans ce qui est présenté comme des « médias » francophones (fausses télévisions etc…). Au nombre des nouvelles arnaques existantes sur internet : l’achat de « fans » ou « followers » sur Facebook. Elles permettent à des sociétés inexistantes de faire croire qu’elles sont adorées de centaines de milliers de personnes (et ce genre d’arnaque n’est limité ni aux francophones, ni aux Etats-Unis).

Comment fonctionne l’achat de « faux fans » sur Facebook ?

Deux options possibles : soit l’entreprise achète des faux followers dans un pays imperméable aux lois occidentales (c’est courant). Ses followers sont alors totalement fictifs. Soit, option 2, elle passe par une entreprise qui peut lui fournir (moyennant achat) de « vrais » followers, y compris parlant la même langue qu’eux (des Français par exemple). Comment est-ce possible ? De tels sites internet « pourvoyeurs de fans » (ou « d’engagement » Facebook comme les fameux « likes ») passent des contrats avec des entreprises réalisant des jeux ou concours, la plupart du temps sur des sites internet de jeux vidéos. Leurs internautes sur ces sites peuvent ainsi accéder à des bénéfices, ou encore débloquer des parties de jeux vidéos s’ils « likent » la page proposée par l’entreprise tierce.

En conséquence, vous pouvez ainsi trouver une page Facebook présentée comme étant une page des francophones vivant aux Etats-Unis, mais qui est en réalité suivie quasi-uniquement par des adolescents français boulimiques de jeux vidéos, et qui bien entendu ne mettront jamais les pieds en Floride ! Est-ce que ça pose problème ? Oui, quand la page Facebook en question vend de la publicité à des commerçants francophones de Floride, faisant croire (ou laissant croire) que ses « followers » y résident.

Comment savoir si une page a de faux followers sur Facebook ? 

La méthode la plus facile est de regarder à quelle vitesse une page Facebook est passée de zéro à 20 000 ou 100 000 followers. Si c’est en quelques semaines ou en quelques mois… c’est juste impossible. Pas pour un média en tout cas (pour une nouvelle starlette ou pour un produit commercial révolutionnaire, ça l’est).

La deuxième méthode : les pages Facebook en question ne vendent pas de la pub aux commerçants en tant que « Facebook », car ils n’en sont évidemment pas propriétaires. Ils ont lancé en parallèle des sites internet portant leur nom à eux. Il suffit donc d’aller regarder sur Similarweb ou Ahrefs le nombre de lecteurs estimés sur leur site internet. Si une page Facebook avec 100 000 followers n’a que 100 personnes par mois à visiter son site internet… vous aurez vite compris qu’il y a un problème ! Autre possibilité : demandez au vendeur de publicité de vous inviter à son bureau pour qu’il vous montre en direct ses statistiques Facebook afin de voir si ses followers habitent réellement en Amérique-du-Nord.

Est-ce que ça peut être utile pour une entreprise d’acheter des faux fans ?

Oui, si vous démarrez un business et que vous cherchez à vous faire croire plus populaire que vous ne l’êtes en réalité (à condition de ne pas arnaquer des annonceurs publicitaires !). Néanmoins cela ne vous apportera strictement aucune viralité sur Facebook : seuls les vrais followers qui s’intéressent à votre activité vous mettront vraiment et régulièrement les « j’aime » indispensables à la viralité, et donc à la popularité sur les réseaux sociaux. Inconvénient : si quelqu’un s’aperçoit que vous avez fait ça… vous risquez de passer pour un clown.

Marketing internet et « nouveaux médias » aux Etats-Unis : attention aux arnaques !



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !