Attaque terroriste à Orlando : 50 morts et 53 blessés dans une discothèque gay

Attaque terroriste à Orlando : 50 morts et 53 blessés dans une discothèque gay

Samedi vers 2h du matin, moment de la semaine où les discothèques sont le plus fréquentées, un homme armé a fait irruption au Pulse d’Orlando. La police l’a identifié comme étant Omar Sadiqqui Mateen, 29 ans, un agent de sécurité de Fort Pierce (sur la côte est de la Floride) né de parents afghans, qui « aurait un penchant » pour le terrorisme, selon le FBI. Pour la police, l’homme était « organisé et bien préparé » pour cette attaque, avec un fusil d’assaut, une arme de poing, et « un autre dispositif sur lui« , qui pourrait être une ceinture d’explosifs. Le gouverneur de Floride Rick Scott a décrété l’état d’urgence.

orlando-attaque-terroriste

L'agent de sécurité Omar Mateen posant avec des t-shirts de la police de New-York (MySpace)

L’agent de sécurité Omar Mateen posant avec des t-shirts de la police de New-York (MySpace)

La direction de Pulse a envoyé un tweet à ses clients (qui étaient 320 au début de l’attaque) en leur demandant de fuir en courant, mais l’assaillant aurait fait feu durant plus d’une minute, avant que la situation ne tourne à la prise d’otage durant trois heures, entre 2h et 5h du matin, moment où le SWAT (forces spéciales de police) a donné l’assaut. Il est pour le moment impossible de savoir si les victimes sont décédées lors de la première fusillade, où bien au moment de l’assaut policier durant lequel des coups de feu ont été échangé, et le terroriste a été tué. Certaines sources évoquent une explosion au moment de l’assaut, qui pourrait être celle d’une ceinture d’explosifs, sans que cela ne soit confirmé.

Si l’attaque terroriste est confirmée, il s’agira vraisemblablement de celle d’un « loup solitaire », comme plusieurs autres intervenues aux Etats-Unis, et il n’y a donc pas d’autres danger immédiat, même si l’organisation Etat Islamique a demandé aux Musulmans de profiter de l’actuel ramadan pour commettre des attentats. Le Courrier de Floride a dans un passé récent évoqué des affaires de « loups solitaires » islamistes souhaitant commettre des attentats en Floride.

MISE A JOUR : Le père du tueur d’Orlando a indiqué que l’acte de son fils n’était « pas lié à la religion« , mais qu’il aurait été choqué en voyant des homosexuels s’embrasser dans une rue de Miami. mais le tueur lui-même aurait appelé dans la nuit le numéro d’urgence 911 afin de se déclarer partisan de l’Etat Islamique. Il avait d’ailleurs été arrêté deux fois pour être interrogé sur ses liens avec des terroristes musulmans en 2013 et 2014, mais aucune charge n’avait pu être retenues contre lui. Possédant un permis de port d’arme, il avait ainsi pu s’en procurer.

Le président Obama vient d’entrer dans la salle de presse de la Maison Blanche. Il parle « d’acte de terreur », mais pas de « terrorisme » (ce qui lui avait été reproché après la tuerie de San Bernardino l’an passé) : « Des douzaines d’innocent ont été massacrés, nous prions pour eux et leurs familles. L’enquête en est à son commencement, mais il s’agit bien d’un acte de terreur et de haine. Mais nous ne connaissons pas ses motivations. Le FBI même l’enquête en collaboration avec les autorités locales. Nous allons savoir pourquoi et comment ça s’est passé dans les jours qui viennent. J’ai fait part au maire d’Orlando des condoléances du peuple américain. Nous leur apporteront toute l’aide que nous pourrons. C’est une journée particulièrement dure pour la communauté LGBT. L’endroit attaqué était plus qu’une discothèque : une place de solidarité  Mais rien ne changera nos valeurs. (…) Il disposait d’un pistolet et d’un puissant fusil d’assaut, ce qui nous rappelle combien il est facile d’obtenir des armes aux Etats-Unis. Je vous demande de prier pour eux et pour les familles : que Dieu leur donne la force de supporter l’insupportable. Nous ne céderons pas à la haine (…) et nous prendrons les mesures nécessaires.« 

L'affiche de la soirée du 11 juin à la discothèque Pulse d'Orlando

L’affiche de la soirée du 11 juin à la discothèque Pulse d’Orlando

La cible des attaques ressemble à celles visées lors des derniers attentats de Paris : des lieux festifs comme le Stade de France, la salle de spectacle du Bataclan ou des restaurants.

L’attentat d’Orlando est la plus grande attaque terroriste commise sur le territoire américain depuis le 11 septembre 2001 à Manhattan, et le plus grand massacre jamais commis dans le pays avec des armes à feu. Les chefs d’Etats du monde entier ont compati envers les victimes et envoyé des communiqués à la Maison Blanche.

Plusieurs milliers de personnes attendaient dimanche matin de pouvoir donner leur sang dans les hôpitaux d’Orlando, afin de venir en aide aux blessés.

L’élection présidentielle américaine qui bat actuellement son plein, a été marquée par les débats sur le terrorisme islamiste, les Républicains accusant la Maison Blanche de « laxisme »,  notamment après l’attentat de San Bernardino. Donald Trump a demandé à plusieurs reprises de suspendre l’entrée du territoire américain aux Musulmans. Le candidat Républicain est très populaire en Floride où il réside régulièrement à Palm Beach, et où il possède des golfs comme celui de Doral (Miami), ou encore des tours gigantesques. Cet attentat pourrait donc influer fortement sur l’électorat américain.

Autre conséquence, plus directe celle-là : l’émotion étant intense aujourd’hui aux Etats-Unis, des pressions politiques vont être exercées pour que le gouvernement renforce son intervention contre l’Etat Islamique en Irak et en Syrie. Les soldats américains aident actuellement des forces locales à combattre Daesh qui est en très net repli sur ses « capitales » dans les deux pays. L’opinion publique devrait exiger une victoire plus rapide des Etats-Unis et de leurs alliés.

Vendredi soir, Christina Grimmie, une jeune chanteuse américaine, ex-candidate de l’émission « The Voice », a été abattue alors qu’elle signait des autographes après un concert au Plaza Live, à quelques kilomètres seulement du Pulse Orlando. Son agresseur, 27 ans, s’est ensuite suicidé.

 

 

 

 



Related Articles

6 comments

Write a comment
  1. Michel Merlin
    Michel Merlin 13 juin, 2016, 03:14

    Le monopole des armes facilite les massacres
    ~–~–~–~- ~–~–~–~- ~–~–~–~ -~–~–~-
    On n’a jamais vu tel massacre du temps où tout le monde était armé, dans n’importe quel pays, des USA à la Mauritanie.
    Plus on augmente les pouvoirs et l’armement de la police tout en diminuant ceux du peuple (qui maintenant est EN FAIT de plus en plus largement désarmé dans tous les pays même les USA), plus, logiquement et automatiquement, les massacres croissent en nombre et en volume.
    Après que 3 malfaiteurs suffisent à abattre 89 citoyens désarmés au Bataclan (pendant que la police met des heures à arriver), on décide de filtrer les entrées aux grands halls pour que les futures victimes soient… encore plus désarmées !
    Après qu’UN seul suffit à tuer 50 Américains à Orlando (pendant les 3 heures avant que la police arrive), on va sans doute… désarmer les Américains !
    Qu’espèrent les pouvoirs, sinon AUGMENTER les massacres ?
    Versailles, Mon 13 Jun 2016 09:14:00 +0200

    Reply this comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !