Découvrez Marie-Galante « l’île aux 100 moulins » avec ses magnifiques plages !

Découvrez Marie-Galante « l’île aux 100 moulins » avec ses magnifiques plages !
Jacques Cimetier

Par Jacques Cimetier

A seulement 30km au sud de la Guadeloupe, l’île de Marie-Galante est la 3ème plus grande des Antilles françaises (même si elle est beaucoup plus petite que la Martinique et la Guadeloupe), offrant des plages parmi les plus belles des Antilles.

Photo ci-dessus : le centre de Capesterre.

Baptisée en 1493 « Maria Galanda » par Christophe Colomb, les Français y installèrent ensuite une première colonie en 1648, et les premiers esclaves transportés depuis l’Afrique peu de temps après, afin d’y développer l’agriculture sucrière (mais aussi de café, coton, légumes…).

Moulin à Marie Galante.

Moulin à Marie Galante. (photo : Georges-adrien Carcanis – (CC BY-NC-ND 2.0))

Marie-Galante est surnommée « l’ïle aux Cent Moulins », car il y en eut effectivement plus de cent construits afin de broyer les récoltes de canne pour en extraire le jus qui était ensuite transformé en sucre (quatre usines en 1931) ou en rhum (dix-huit distilleries !). Il reste de nos jours une usine de sucre en activité à Grande Anse, et trois distilleries.

marie-galante

(photo : Guillaume Cattiaux (CC BY-SA 2.0))

Traditionnellement orientée vers la pêche et la culture de la canne-à-sucre, cette activité-là a périclité dans la 2ème partie du XXème siècle, entraînant le départ de beaucoup de jeunes vers la Guadeloupe ou la métropole, afin d’aller y trouver du travail, et provoquant ainsi une chute des deux tiers de la population. Heureusement, le tourisme est venu revitaliser l’économie. Tours, moulins et habitations coloniales font aujourd’hui la joie des touristes, avec notamment de magnifiques sentiers de randonnée qui permettent ainsi de tout découvrir. Le mieux pour l’histoire, c’est d’aller à l’écomusée de Marie-Galante à Grand-Bourg.

Île de Marie-Galante

(photo : BeGe54 (CC BY-NC 2.0))

Distillerie à Marie-Galante

(photo : Yann Leray (CC BY-NC-SA 2.0))

Mais ce qui m’impressionne le plus, qu’on arrive à Marie-Galante par la mer ou par les airs, ce sont ses grandes falaises. Côté plages il y a des merveilles comme La Feuillère avec son sable blanc (près de Capesterre) ou encore l’anse Canot et celle de Mays, formant des lagons aux eaux cristallines. Ses petites villes (Capesterre, Grand Bourg et Saint-Louis) y sont pittoresques, et il faut compter 15mn d’avion (ou 45mn de bateau) pour s’y rendre depuis Pointe-À-Pitre. On peut rester trois jours sur place sans jamais être déçu, mais des services de bus proposent aussi de faire le tour de l’île en une seule journée.

www.ot-mariegalante.com

Jacques Cimetier

www.go2vacationsflorida.com

adresses utiles à Miami pour les francophones

Voir aussi :

Mon article sur la Guadeloupe

Article sur la Martinique

Article sur les Îles Saintes

Les falaises à Gueule Grande-Gouffre

Les falaises de Marie-Galante à Gueule Grande-Gouffre (photo : Smiley CC BY-SA 3.0))

 

 

Danielle Waton



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !