La musique de la Nouvelle-Orléans (Jazz, Blues, Cajun, Ragtime, Zydeco…)

La musique de la Nouvelle-Orléans (Jazz, Blues, Cajun, Ragtime, Zydeco…)

ABlues à la Nouvelle-Orléans la Nouvelle-Orléans, la fête et la musique c’est 24h/24. On y rajoute même quelques heures pour le Mardi-Gras (février) ou le Jazz Fest (avril). Le soir, en sillonnant les rues derrière la cathédrale, et particulièrement Bourbon Street, mais aussi sur Decatur, votre oreille vous guidera vers des sonorités à vos goûts : la musique est vraiment la grande spécialité de la ville, et particulièrement le blues et le jazz (qui est né ici), le ragtime ou encore le cajun. Dès la fin de matinée, en week-end, vous pourrez trouver un brunch dans des restaurants où les orchestres sont déjà chauds !

NOS DIFFERENTES PAGES :

La Nouvelle-Orléans (généralités et histoire)

Que visiter à la Nouvelle-Orléans

– Le Garden District de La Nouvelle-Orléans

La St Landry Parish (pays cajun)

La cuisine de Louisiane

L’Angélus : le groupe cajun complètement fou !

L’épopée de Cavelier de la Salle, le découvreur français de la Louisiane

Vaudou et cimetières hantés à la Nouvelle-Orléans

Le Mardi Gras à la Nouvelle-Orléans

« Pourquoi j’aime La Nouvelle-Orléans », par Jacques Cimetier

VOIR AUSSI NOS PAGES :

Guide complet de la Louisiane

La Nouvelle France (sur le territoire des Etats-Unis)

Guide des Etats-Unis d’Amérique

Guide de la Floride

Guide de la Géorgie

 

Tout savoir sur la musique de la Nouvelle-Orléans

Blues

Le blues est une forme musicale dérivée des chants d’esclaves noirs qui travaillaient dans les plantations ou sur les docks. Ces chants exprimaient alors la tristesse, les idées noires, qu’on peut traduire en anglais par « blue devils ».

Scott Joplin

Scott Joplin

Ragtime

Le ragtime (ou « rag ») fut popularisé entre 1897 et 1915 par Scott Joplin (photo de droite), James Scott ou encore Joseph Lamb. Principalement connu pour ses morceaux au piano, il peut également être joué à la guitare ou au banjo.

Louis Armstrong

Louis Armstrong

Jazz

Il est né à la Nouvelle-Orléans vers 1910, inspiré par le blues et le ragtime. Le premier orchestre important fur le Creole Jazz Band de King Oliver, dont faisait déjà partie un certain… Louis Armstrong (photo). Hormis ces derniers, les chefs d’orchestres les plus connus de la Nouvelle-Orléans furent : Cab Calloway, Kid Ory, Clarence Williams et un grand nombre d’autres, ainsi que de musiciens inoubliables, comme Sidney Bechet ou Professor Longhair. La musique fut d’abord jouée dans les maisons closes du quartier de Storyville (anune d’entre elles existe toujours), quartier créé pour les plaisirs de tous ordres, près du port très actif à la fin du XIXe.

Joueurs de Zydeco

Joueurs de Zydeco

Zydeco

Le Zydeco arrive un peu plus tard, dans les années 1930. Proche de la musique  traditionnelle cajun (ou cadienne) il a puisé dans les racines du blues et du Rhythm ‘n’ Blues. Le zydeco est systématiquement associé à l’accordéon et souvent à la langue française (difficilement compréhensible pour un français). Le terme « zydeco » serait une mauvaise compréhension d’une chanson traditionnelle : Zarico son pa salee (les haricots son pas salés).

Stars du Zydeco : Clifton Chenier d’abord, le « king », Boozoo Chavis, John Paul Junior, Beau Jocque ou Fernest Arsenaux. Ne manquez pas non plus de découvrir un groupe de jeunes baptisé L’Angélus, les rois de la musique live de Louisiane depuis plusieurs années article ici

http://www.zydeco.org/

Street Band Nouvelle-Orléans

Radios cajuns

Sur internet :

http://radiolouisiane.com

Sur les ondes : http://www.cajunfrenchmusic.org/music/radio.htm

Autres liens

http://www.neworleansonline.com/neworleans/music/

http://www.experienceneworleans.com/sounds.html

http://www.crescentcitymusic.com/

Sur Louis Armonstrong : http://www.satchmo.net/

Jazz Fest Nouvelle-OrléansDisquaire

Louisiana Music Factory à de bonnes sélections de musiques locales, au 225 N. Peters St. New Orleans

Jazz festival

Lors de sa première édition en 1970, le New-Orleans Jazz and Heritage Festival (plus communément appelé Jazz Fest) avait rassemblé quelques 350 personnes. Et ce sont aujourd’hui plus de 500 000 personnes qui s’y rassemblent chaque année pendant 10 jours, fin avril et début mai. Le Jazz Fest est donc à la foi l’un de moments forts du jazz dans le monde, mais aussi l’attraction principale de la ville avec le Mardi-Gras. Chaque année, des musiciens exceptionnels, mais aussi des stars de la musique américaine s’y produisent. Vous pouvez réserver vos places sur internet, mais le Jazz Fest n’est pas uniquement « officiel ». Les clubs de Jazz du quartier français ont une ambiance décuplée durant le Jazz Fest, et les musiciens de rue sont innombrables. Le côté « Héritage » est également très présent, avec de nombreux groupes cajuns et zydecos…

Achat des billets sur http://www.ticketmaster.com, par Internet, par téléphone (001-800-488-5252 hors des USA, ou 504-522-5555 depuis la Louisiane.

Le site internet du festival : http://www.nojazzfest.com/

Musique à la Nouvelle-OrléansPreservation Hall

Cet endroit incontournable, tout dédié à la musique est connu de part le monde car son groupe de vieux musiciens de jazz (moyenne d’âge 60 ans) fait des tournées gigantesques dans tous les pays. Mais le lieu en lui-même est unique, car il est une survivance des clubs tels qu’ils étaient au début du XXe siècle et qui ont tous disparus. On y est assis sur une mousse devant le groupe (ou debout derrière si on arrive trop tard). Ouvert en 1960 par le musicien Allen Jaffe, pour qui des artistes du monde vinrent offrir des Jazz Funerals à sa mort en 1987. L’entrée de 5$ vous permet de voir les 5 sets de 30mn. Voir le site internet pour les dates de concerts. Ouvert le soir uniquement, jusqu’à minuit. – 726 ST Peter St. 504/522-2841

www.preservationhall.com

Vidéo :

http://www.redmusic.com/video/PreservationHall/EPK.asx

Concerts

Du jazz gratuit durant les weekends à Dutch Alley. Le programme est disponible au Visitor Center du French Market (Dumaine St. – 504-596-3424) ou sur les sites internet des offices de tourisme (voir ci-dessus).

Musiciens à la Nouvelle-OrléansJAZZ CLUBS

Donna’s Bar and Grill

Il s’agit d’une adresse assez authentique, et dont les clients sont souvent les musiciens des autres orchestres de New-Orleans eux-mêmes.

800 N Rampart St – 504/596-6914 (French Quarter)

Funky Butt at Congo Square

Très bien pour le jazz contemporain.

714 N. Rampart St – 504/558-0872 (French Quarter)

Palm Court Jazz Café

Jazz traditionnel.

1204 Decatur St 504/525-0200 (French Quarter)

Musique à la Nouvelle-Orléans

Pete Fountain’s Club

Le club du clarinettiste Pete Fountain et de son orchestre. Appelez si vous voulez le voir jouer lui-même, pour être certain qu’il soit là.

2 Poydras St (CDB) 504/523-4374

Snug Harbor

626 Frenchmen St. Faubourg Marigny 504/949-0696

The Creole Queen

Croisières musicales sur le Mississippi à bord de ce bateau au son d’un jazz dixieland.

Poydras St. 504/525-0814


Musique de la Nouvelle-OrléansAUTRES BARS MUSICAUX :

Jimmy Buffet’s Margaritaville cafe

Funk et R&B. Jimmy Buffett y joue régulièrement.

1104 Decatur St. (French Quarter) 504/592-2565 http://margaritaville.com

Hard Rock Cafe

Près de Jackson Square, le restaurant de cette chaîne bien connue propose des concerts réguliers pour accompagner steaks et hamburgers.

N. Peters St. (French Quarter) 504/529-8617

House of Blues

Club, studio d’enregistrement, restaurant, magasin, la maison du blues est vraiment un lieu spécialisé ! Les concerts sont plutôt en soirée.

225 Decatur Street (French Quarter) 504/529-2624 www.hob.com

Musique de la Nouvelle-OrléansHowlin’ Wolf

Un endroit très populaire pour les Louisianais, dans un ancien entrepôt. On y joue un peu de tout : rock, blues…

828 S. Peters Street (Warehouse District) 504/529-5844

Tipitina’s

Une autre institution de New-Orleans avec toutes sortes de musiques noires.

501 Napoleon av. (Uptown) 504/895-8477

Mais aussi une succursale dans le quartier Français :  233 N Peter St 504/566-7095

Jimmy’s Music Club

Rock, reggae…

8200 Willow St. (Uptown) 504/861-8200

Musique à la Nouvelle-OrléansThe Maple Leaf

Encore un incontournable ! Vous pourrez entendre du zydeco, du blues… dans une ambiance survoltée.

8316 Oak St (Uptown) 504/566-7095

Café Brasil

Un endroit très populaire avec des orchestres de musiques locales de tous styles.

2100 Chartres St. – Faubourg Marigny 504/949-0851

D’autres clubs avec l’office de tourisme : http://www.neworleansonline.com/neworleans/music/jazzclubs.html

 

AUTRES BARS

Lafitte’s Blacksmith Shop

Une institution, endroit supposé avoir été l’atelier de maréchal-ferrant du pirate Jean Lafitte.

941 Bourbon Street (French Quarter).

Musique de la Nouvelle-OrléansPat O’Brien’s

La fête est permanente dans ce pub irlandais, un grand et célèbre complexe comprenant 3 bars.

718 St Peter St (French Quarter)

Crescent City Brewhouse

Vue sur la rivière depuis le balcon du deuxième étage.

527 Decatur St (French Quarter)

The Abbey

Un bar chaleureux, très fréquenté par les locaux.

1123 Decatur St. (French Quarter).

Carousel Revolving Bar

Un bar qui tourne sur lui-même !

214 Royal St (French Quarter) dans le Monteleone Hotel

Ernst Cafe

Dans le Warehouse District, il a une très sympathique ambiance d’antan.

600 S. Peters St – www.ernstcafe.net

Napoleon House

Le meilleur endroit pour un peu de tranquillité. Personnel sympathique, ambiance et décoration “comme avant”. Cuisine locale. Voir par ailleurs notre rubrique sur la célèbre histoire de la Napoleon House sur notre page Visiter la Nouvelle-Orléans.

500 Chartres St. (French Quarter)

Listes de chansons “les Essentiels d’iTunes”, le magasin en ligne d’Apple, que vous pouvez vous procurer en installant le logiciel iTunes sur votre ordinateur :

 

Hollywood Beach Hotels



Related Articles

5 comments

Write a comment
  1. J'adore BTS
    J'adore BTS 26 octobre, 2017, 14:37

    C’est un bon article. J’adore la musique cajun. Je aussi adore les pommes de terre, parce que je le ressemble.

    Reply this comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !