Les meilleurs clips vidéo des élections américaines

Les meilleurs clips vidéo des élections américaines

Voici notre classement des meilleures vidéos de la campagne des primaires américaines.

Ah, les primaires ! Que de fiel déversé durant de longs mois, à la fois lors des débats télévisés, mais aussi dans des clips vidéos où les candidats s’agressent les uns les autres. Heureusement, il y a eu quelques miracles de communication depuis le début de la campagne électorale. Mais ce n’est pas ceux qui ont dépensé le plus (comme Jeb Bush) qui ont fait les meilleurs œuvres (ni les meilleurs résultats !). Voici les meilleures !

– Le neurochirurgien Ben Carson a réalisé un simple et très beau clip. Pas de longs discours avec lui, mais une simplification à l’extrême. Durant sa carrière, son talent s’est exprimé par « ces mains ». Avec « These Hands », il met en avant ses qualités principales, rappelle aux Américains comment il est devenu célèbre, et crée ainsi une stratégie de communication qui –  si elle n’a pas permis de lui faire gagner les primaires – restera peut-être comme la plus sympathique vidéo de la campagne républicaine.

 

– Bernies Sanders, le challenger d’Hillary Clinton fait jeu presque égal avec elle. Il se qualifie de socialiste, il a 74 ans, il tient des discours assez intellectuels, économiques, et pourtant il a la faveur des jeunes électeurs. Lui aussi a produit un clip léger et en fait assez risqué : on peut le trouver très sympathique, mais aussi un peu trop fleur bleue. Il se met en scène dans ce qu’il a de plus souriant avec en fond sonore la chanson « America » de Simon & Garfunkel qui rappellera aux vieux combattants progressistes les années où la lutte des classes avait les cheveux longs… mais peut-être que les plus jeunes vont se demander… c’est qui Simon & Garfunkel !?

 

– Il ne faut pas compter sur Donald Trump pour faire de la poésie. Il ne manque néanmoins pas d’humour cynique pour railler ses concurrents. Il a souvent qualifié son concurrent Jeb Bush de « Low Energy Candidate » (candidat à basse énergie). Et « The Donald » de publier ce clip sur instagram : « Pour tous vos besoins de sommeil »…

 

– Hillary Clinton s’est fait railler pour son premier clip de campagne draguant de manière très caricaturale un grand nombre de minorités. Elle s’est rattrapée depuis en termes de communication avec notamment cette vidéo. Quand on a, comme elle, une longue carrière politique, les adversaires ne manquent pas d’y trouver des éléments contradictoires pour souligner votre instabilité. Au moins, avec « Children », Hillary a souligné avec des images d’archives (d’elle) que sur ce point-là… elle a de la constance !

 

– Marco Rubio, même s’il est le plus jeune candidat, à une image d’homme sérieux. Le sénateur de Miami a lui aussi produit une vidéo sympa qui casse l’image de « républicain en colère » que peuvent laisser les images des débats télé. Ca s’appelle « 15 questions qui ne seront pas posées à Marco durant le débat de ce soir ».

 

– Ted Cruz est l’autre poids-lourd républicain en colère (avec Trump). Né au Canada, il est sénateur du Texas (deux bonnes raisons de porter des chemises à carreaux), il est très soutenu par le lobby des armes, les Chrétiens Evangéliques et les Tea Parties. IL n’en manie pas moins adroitement l’autodérision, comme dans ce clip du mois de décembre où il raconte des histoires complètement décalées à ses enfants : « Comment Obamacare a volé Noël » ou encore « Rudolph le rêne sous-employé », « Le Grinch qui a perdu ses emails » (en référence au « scandale des emails » d’Hillary Clinton). A noter aussi le très bon emploi à la fin de la vidéo des mots « Trust » et « Ted » qui fusionnent pour devenir « Trusted » (qui veut dire « cru », mais qu’on lit ainsi sous la forme « Croire en Ted »)

 

– Ted Cruz (encore lui), a un autre point commun avec Donald Trump : celui de vouloir faire construire un mur-frontière avec le Mexique. Il a réussi à faire de l’humour décalé sur le sujet avec la vidéo « invasion ». Il avait déclaré que l’immigration « serait vue différemment si au lieu de personne non-qualifiées c’était des avocats ou des journalistes qui passaient la frontière ». Il a illustré son propos avec cette vidéo qui est sûrement la plus étonnante de la campagne…

 

– Réponse d’Hillary Clinton sur le thème de la déportation d’étrangers. Difficile de faire plus efficace (et c’est filmé avec un smartphone)…

 

– Un autre message simple d’Hillary Clinton, à travers 4 clips vidéos sur l’inégalité salariale des femmes aux Etats-Unis. Ca dure 30 secondes… et ça fait marquer des points !

 

– Les SuperPacs (organismes de financement de campagnes électorales) qui supportaient Jeb Bush, ont ainsi été particulièrement vicieux à l’encontre des adversaires de « Jeb ». Ils en ont tous pris plein leur grade. On appréciera pour finir cette compilation pour la radio des insultes utilisées par Donald Trump, avec cette question posée aux auditeurs : « Est-ce que c’est le genre d’hommes auquel nous souhaiterions exposer nos enfants ? » Non, ça c’est clair !

 

AUTRES ARTICLES :

 



Related Articles

11 comments

Write a comment

    Write a Comment

    Laisser un commentaire

    Nous avons besoin d’amourrrrr !

    Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

    Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !